Quelles différences entre crèche publique, associative et privée ?

Bien avant la naissance de l’enfant, la recherche d’un mode de garde est souvent votre préoccupation numéro une. Cependant, tout au long de vos recherches, vous vous rendez compte qu’il y a une multitude de types de crèches différentes. Nous vous proposons de décrypter ensemble chacun des établissements existants. 

Les différentes crèches collectives

Dans la catégorie de la crèche collective, on retrouve la crèche publique, privée et associative. Quel que soit leur statut, ces différentes crèches accueillent des enfants de 10 semaines à 3 ans. La capacité d’accueil d’une crèche collective peut varier de 18 à 90 enfants.

 

La crèche publique : c’est quoi ?

Parmi les crèches publiques, on retrouve les crèches départementales, les crèches municipales et les DSP (délégation de service public).

La crèche départementale

  • La crèche départementale est des établissements d’accueil administrés par le Conseil Général du département. Les démarches sont spécifiques à chaque département, nous vous recommandons donc de vous rapprocher directement du Service Petite Enfance de votre département. C’est donc le Conseil Général du département qui est chargé d’effectuer la commission d’attribution de place.

La crèche municipale

  • La crèche municipale est souvent le premier réflexe des futurs parents. La crèche municipale est gérée directement par la mairie de votre commune de résidence. Ainsi, les places en crèche municipale sont exclusivement réservées aux habitants de la commune. Néanmoins, dans certains secteurs, il existe des regroupements entre communes avoisinantes. L’inscription en crèche est possible auprès du Service Petite Enfance de votre commune, généralement à compter de votre 6 eme mois de grossesse.

La crèche en délégation de service public (DSP)

  • La délégation de service public (DSP) est une autre forme de crèche publique, qui permet d’alléger les collectivités des lourdeurs liées à la gestion directe d’une crèche publique. Ainsi, les collectivités ont la possibilité de déléguer à un tiers le fonctionnement au quotidien d’une nouvelle crèche ou d’une crèche déjà existante. Généralement, les collectivités délèguent la gestion à un organisme privé ou associatif. Dans ce cas de figure, la collectivité reste attributaire des places, comme pour les crèches municipales.

    Pour obtenir une place en crèche publique, il faut soumettre votre dossier de demande d’inscription en crèche auprès de la mairie de votre commune. Dans la plupart des cas, la mairie de votre commune vous accompagne également sur les demandes de crèche départementale, qui s’effectuent en parallèle des demandes en crèches municipales.

    L’attribution des places est faite par la collectivité suite à une commission d’attribution (en fonction des critères d’attribution établis au préalable). Généralement, les commissions d’attribution sont tenues une à deux fois par an : au mois d’avril pour les rentrées de septembre, et souvent en décembre pour les rentrées de janvier.

    Vous entendrez également parler de crèches multi-accueil. Ce sont des crèches qui proposent une diversité au niveau de l’accueil. En effet, dans la crèche multi-accueil, les enfants peuvent être accueillis d’une manière régulière, ponctuelle ou en accueil d’urgence (pendant les congés de l’assistante maternelle par exemple).

    En termes de tarification, les crèches publiques sont conventionnées par la CAF. Ainsi, le tarif est établi en application du barème national, c’est-à-dire en prenant en compte les revenus des parents et de la composition de la famille (nombre d’enfants à charge du foyer).

     

     La crèche associative : c’est quoi ?

    Comme son nom l’indique, une crèche associative est une structure d’accueil gérée par une association. Il s’agit généralement d’un établissement de loi 1901, propre aux établissements associatifs. La structure peut être réglementée par une convention établie entre la crèche et la mairie de la ville dont elle dépend.

    Les crèches associatives est donc une alternative face à la pénurie de places en crèche publique. Son fonctionnement est semblable aux crèches publiques. Le tarif est également calculé en fonction des revenus des parents. Néanmoins, à l’inverse des crèches publiques, les inscriptions se font généralement directement auprès de la direction de la structure.  

    Vous allez probablement entendre parler également de crèches parentales. C’est une forme alternative de crèches associatives. A l’inverse de tous les autres types de crèches, la crèche parentale est gérée par les parents eux-mêmes. Ainsi, chaque parent doit se rendre disponible bénévolement quelques heures par semaine pour assurer certaines tâches liées au fonctionnement de la crèche (commande de repas, gestion de trésorerie, administratif…). La crèche parentale permet donc aux parents de participer activement à la vie de la crèche et demande une réelle implication des parents. 

    Les crèches privées : définition et particularités

    Les crèches privées appliquent le même fonctionnement et régissent selon les mêmes normes légales que les crèches publiques. A la différence des crèches publiques, les crèches privées sont gérées par une entreprise privée, appelée « gestionnaire de crèche ».

    Dans la globalité, les crèches privées accueillent en priorité les enfants des parents dont l’entreprise réserve des places en crèche pour leurs salariés. Vous allez donc entendre parler de crèche d’entreprises ou de crèche inter-entreprises. Néanmoins, lorsqu’il reste des places vacantes, les enfants des parents qui n’ont pas d’aide de leur entreprise peuvent également bénéficier d’une place.

    La crèche privée présente de nombreux avantages par rapport à la crèche publique. Tout d’abord, la plage d’ouverture est plus large, allant souvent de 7h30 à 19h30. Ensuite, contrairement aux crèches publiques, les admissions sont possibles tout au long de l’année et sans aucune contrainte géographique liées à votre lieu de résidence.

    Comme pour les crèches publiques, la tarification en crèche privée est établie par la CAF en fonction du barème national, prenant compte la situation personnelle de la famille.

    Chez Crèche Adorée, grâce à notre réseau national, nous vous accompagnons dans la recherche de place en crèche privée. Pour avoir plus d’information, remplissez le formulaire d’information et nos experts vous contactent en 24h.

    La micro-crèche : un accueil personnalisé

    Une micro-crèche fonctionne de manière similaire à une crèche collective, mais avec une capacité d’accueil plus restreinte. Selon la réglementation, une micro-crèche peut accueillir au maximum 12 enfants. Ainsi, les enfants évoluent tous ensemble, en âge mélangé, de 10 semaines à 3 ans.

    L’effectif des professionnels encadrants est généralement supérieur aux crèches collectives, ce qui permet un accueil plus personnalisé et une approche plus familiale.

    Par ailleurs, les micro-crèches privées proposent également un projet pédagogique souvent plus innovant (approche Montessori, bilinguisme, 100% bio…).

    En ce qui concerne la tarification, les micro-crèches ont une tarification libre. Les familles peuvent prétendre à l’aide de l’Etat via le complément de libre choix du mode de garde (CMG), directement versé par la CAF aux familles.

    Chez Crèche Adorée, nous accompagnons les familles afin qu’elles bénéficient de tarif contrôlé par un expert.

    Crèche familiale : autre alternative aux crèches collectives

    La crèche familiale est un compromis entre la crèche collective et l’assistante maternelle. Les assistantes maternelles accueillent les enfants dans un local (conforme aux normes, mise à disposition par la mairie).

    Par ailleurs, à l’inverse de l’assistante maternelle classique, l’assistante maternelle exerçant pour la crèche familiale est employée par la collectivité dont la crèche dépend. Ainsi, au niveau de la tarification, le barème national sera appliqué, comme pour les crèches publiques.

    La demande d’inscription auprès des crèches familiales s’effectue auprès de la mairie de votre commune de résidence. Cette démarche est souvent effectuée en même temps que votre demande de place en crèche municipale. 

    Les MAM – Maisons d’Assistantes Maternelles

    Dans certaines communes, les assistantes maternelles peuvent se retrouver dans un MAM (Maison d’Assistantes Maternelles). Ces regroupements peuvent s’effectuer plusieurs fois par semaine, sur une journée complète ou généralement en demi-journée. Le but étant de faire découvrir la collectivité aux enfants qui évoluent dans un cercle restreint.

    Crèche adorée, un allié pour choisir ma crèche 

    Nous venons de passer en revue les différentes options qui s’offrent à vous dans le monde de la crèche.

    Le bon choix est celui qui correspond à votre l’organisation, et chaque famille a ses propres attentes quant à la prise en charge qu’elle souhaite apporter à ses enfants. Vous souhaitez trouver la crèche idéale avec vous ? Les experts de Crèche Adorée sauront vous conseiller et vous proposer la crèche qui correspond à vos attentes et votre besoin. Inscrivez-vous gratuitement et nos experts vous contacteront dans les 24 heures !

    Pin It on Pinterest

    Share This