Comment fonctionne une crèche privée ?

Depuis 2004, le gouvernement Français a, sur le modèle des écoles privées, ouvert le marché de la crèche privée conventionnée. L’objectif de cette réforme était de dynamiser le secteur et d’offrir plus de structures d’accueil du jeune enfant en France. Afin de répondre à la pénurie des modes d’accueil, ces crèches privées ont donc enrichi le secteur d’accueil à la petite enfance, et, l’année 2004 a ainsi marqué la fin du monopole des crèches municipales.

L’idée principale du gouvernement était d’inciter des entreprises privées à investir dans le financement de crèches via la réservation de places pour leurs collaborateurs. On a donc parlé de crèches d’entreprises (crèches mono-entreprise ou crèches inter-entreprises). En effet, les entreprises peuvent également se rapprocher d’autres entreprises ou des collectivités locales pour créer de nouvelles crèches.

Aujourd’hui, de nombreuses crèches privées ont ouvert mais il est important de préciser que le marché en France, continue de se développer. Dans cet article, nous présenterons le modèle économique de la crèche privée, leur mode de fonctionnement et les principales différences avec les crèches municipales (communément appelées crèches publiques).

Quel est le modèle économique ? 

En France, le modèle économique des crèches privées fonctionne avec un réservataire réservant un berceau pour un occupant.
Le réservataire (qu’il soit publiques ou privées) paye donc le coût de réservation.
L’occupant (la famille) doit quant à lui, doit s’acquitter du coût parental.

Quel est le tarif pour une crèche privée ?

Concernant le coût parental, il faut distinguer deux types de structures, les crèches collectives et les micro-crèches :

– Les crèches collectives privées proposent un barème tarifaire identique aux crèches publiques. En effet, la tarification est encadrée par la CAF (Caisse d‘allocation familiale). Les crèches collectives fonctionnent en PSU (Prestation de service unique). Dans ce modèle, l’aide au fonctionnement est versée par la CAF directement aux crèches collectives. Les parents ont donc uniquement le coût résiduel à payer.

– Les micro-crèches (dont la capacité d’accueil maximale est de 11 enfants) fonctionnent en PAJE. La tarification PAJE est libre. Cela signifie que c’est le gestionnaire qui fixe le tarif de la crèche privée. Ils doivent néanmoins présenter leur modèle économique à la CAF. Dans les micro-crèches, l’aide de la CAF est versée aux parents. Les familles doivent donc avancer la totalité du prix mensuel de la place.

En passant par Crèche Adorée, vous bénéficiez de tarification contrôlée par des experts, pour un tarif de crèche privée 100 % transparent.

Quelle différence entre une crèche publique et une crèche privée ?

Dans les crèches municipales, on retrouvait des fonctionnaires employés par la mairie. Les municipalités demandent généralement d’avoir dépassé le 6eme mois de grossesse. La principale commission a lieu fin mai ou début juin pour la rentrée de septembre.

Les crèches privées sont gérées par des entreprises privées appelées « gestionnaires de crèches ». Comme évoqué précédemment, afin d’ouvrir des établissements, les gestionnaires de crèches s’appuient sur des réservataires.

Dans tous les cas, les enfants sont accueillis de deux mois et demi jusqu’à l’entrée en maternelle.

On distingue trois types d’établissements pilotés par des gestionnaires de crèches :
– Les crèches d’entreprises (mono-entreprise, ou inter-entreprise) : le réservataire sera une ou plusieurs entreprises.
– Les crèches publiques (en délégation de service publique) : le réservataire sera une collectivité ou une communauté de commune,
– Les crèches mixtes (ou l’on retrouvera des réservataires publiques et privées).

Le modèle d’accessibilité est la plus grande différence entre la crèche municipale et la crèche privée. Dans les crèches municipales, seulement 12% des dossiers sont acceptés en moyenne.
Les crèches privées sont donc, si votre employeur accepte de co-financer la place, beaucoup plus accessibles.

De plus, dans une crèche privée, l’accessibilité est possible, toute l’année peu importe l’âge de votre enfant.
La date de naissance est néanmoins extrêmement importante dans les crèches municipales. Comme évoqué précédemment, la principale commission a, la plupart du temps, lieu en juin (pour la rentrée de septembre) et la crèche municipale n’acceptera votre dossier qu’à partir du sixième mois de grossesse.

Afin de se développer, les crèches privées ont misé sur des projets éducatifs ou des projets pédagogiques innovants. Depuis 2004, les activités proposées se sont fortement développées afin d’attirer de plus en plus de parents. Les employeurs et les parents sont considérés par les crèches privées comme leurs clients. Elles font tout pour développer les activités et satisfaire leurs attentes.
La pédagogie Montessori est la plus connue mais ce n’est pas la seule mise en place dans les crèches. Le mobilier des structures s’est lui aussi fortement développé, permettant des exercices de motricité adapté à l’âge de l’enfant.
De plus en plus, l’autonomie de l’enfant est développée sous l’œil bienveillant des professionnels de la petite enfance.

Dernier point, une crèche privée et une crèche municipale est soumise aux mêmes contrôles, aux mêmes normes d’accueil ou aux mêmes réglementations. Cela concerne la qualification et la formation du personnel, l’encadrement, les locaux…

Quand faut-il faire sa demande à son employeur ?

Dès le 3eme mois de grossesse, vous pouvez échanger avec votre employeur concernant la réservation d’une place en crèche. Toutes les entreprises sont susceptibles d’accepter votre demande. Chez Crèche Adorée, nous travaillons avec des TPE comme avec des multinationales. De plus, nous avons des places disponibles toutes l’année.

Après votre échange concernant votre besoin auprès de votre employeur, Crèche Adorée répondra à ses différentes questions jusqu’à la mise en place d’une convention de réservation. Par la suite, nous vous contacterons afin de vous proposer toutes les crèches pouvant convenir à votre demande. Un rapport vous sera remis et vous pourrez choisir votre structure en bénéficiant des connaissances et de l’accompagnement d’un expert.

Le rapport vous donnera la taille de la structure, le projet éducatif, le projet pédagogique (Pikler, Montessori…) et les activités proposées (jeux de peinture, activité en extérieur…), les types de repas (bio, de saison, kasher…), les spécificités (Bilingue…).

Quels sont les horaires d’une crèche privée ?

L’amplitude horaire d’une crèche privée est bien souvent supérieure à celle d’une crèche publique. En effet, les gestionnaires de crèches privées se sont adaptés aux demandes des entreprises et aux contraintes des parents salariés. Dans l’immense majorité des cas, les crèches ouvrent donc à 7h30 et ferment au plus tôt à 18h30. Certaines structures proposent même un accueil de 6h00 à 22h00.

Comment choisir sa crèche privée et s’inscrire ?

Le choix d’une crèche privée est un moment souvent stressant pour les familles. Crèche Adorée audite les crèches ainsi que les micro-crèches et pourra donc vous accompagner dans le choix de votre structure. Tout le monde a le droit d’adorer sa crèche !

Nous réalisons des admissions toute l’année. Pour vous préinscrire, il vous suffit de compléter le formulaire d’inscription. Un expert vous recontactera dans les 24 heures afin de vous accompagner dans le choix de votre crèche.

Crèche Adorée vous proposera plusieurs crèches. Vous pourrez ensuite choisir la crèche correspondant à vos envies (projets pédagogiques, activités que vous souhaitez pour votre enfant) et vos besoins (structure qui se trouve au plus près de votre domicile ou de votre lieu de travail).

Pin It on Pinterest

Share This