Calculer le tarif d’une place en crèche

La quasi-totalité des crèches publiques ou privées sont conventionnées par la CAF.
Elles appliquent des tarifs encadrés, et reçoivent en contrepartie des aides financières. Ce tarif, appelé PSU (Prestation de Service Unique), est appliqué dans les crèches collectives, les crèches familiales, les haltes garderies.

Quel est la différence entre une crèche et une micro-crèche ?

Une micro-crèche est une structure d’accueil pour les enfants âgés de deux mois à trois ans.
À la différence des crèches traditionnelles (crèche collective), elle se distingue par son effectif maximal de douze enfants, tous regroupés en une section unique, peu importe leur âge.
On vous explique tout ici :

Calculer le coût d’une place en crèche pour 2022

Nombre d'enfant(s) à charge :

1

2

3

4 et +

h

Estimation du coût :

soit

Dans le cas d’une micro-crèche, le gestionnaire peut appliquer une tarification libre, qui n’est pas encadrée par la CAF. Le montant est, généralement, plus élevé que dans une crèche classique. Néanmoins, la micro-crèche ouvre droit à une aide de la CAF directement versée aux parents, appelé le « Complément de libre choix de Mode de Garde » (CMG).

A noter : le lait, les repas, les produits de soins et les couches sont inclus dans la prestation.

Quel est le prix d’une crèche ?

La CAF (Caisse des Allocations Familiale) encadre le tarif d’une place en crèche.
Il est établi après l’application d’un barème national prenant en compte vos revenus et votre situation familiale.

En 2022, le prix d’une place en crèche varie généralement entre 0,15€/h et 3,71€/h.

Toutefois, à l’exception des autres villes de France, à Paris, le montant peut grimper jusqu’à 4,38€/h dans les structures municipales déplafonnées.
Pour estimer le montant, du coût mensuel la crèche, il vous faudra multiplier le taux horaire par le nombre d’heures et de jours où votre enfant est à la crèche.
Notre simulateur, ci-dessus, vous permettra de faire plusieurs scénarios en fonction de votre situation.

La crèche est un mode de garde assez économique, d’autant plus que les repas, le lait et les couches sont inclus dans le prix !

Calculer le taux horaire de votre place en crèche

Pour calculer vous-même le montant de votre place en crèche, en taux horaire, il suffit de multiplier vos revenus nets mensuels (N-2) par votre taux d’effort, correspondant au nombre d’enfants à votre charge (cf. barème ci-dessous).
Par exemple : une famille, qui souhaite une place en 2022, doit se référer à l’avis d’imposition 2020 sur les revenus de 2019.

Le tarif d’une place en crèche dépend, avant tout, des revenus nets du foyers, il est donc progressif. Par ailleurs, votre taux horaire sera révisé chaque année, en fonction de l’évolution de vos revenus. A noter : les personnes en situation de « recherche d’emploi » pourront bénéficier d’une revalorisation de leur taux horaire, pendant toute la durée de recherche.

La CAF encadre le prix d’une place en crèche en fixant des revenus « plafond » et des revenus « plancher ». Ainsi, le revenu minimum est fixé à 711,62€/mois. Si vous gagnez moins, vous devez indiquer, tout de même, ce montant à votre estimation. Le revenu maximum est fixé à 6 000€/mois. Ainsi, quels que soit vos revenus au-dessus de ce plafond, vous payerez au maximum 3,71€/heure.

Focus sur le « taux d’effort »

bébé réseau crèche adoréeComme nous venons de le voir, le nombre d’enfants à charge est, également, un facteur qui détermine le prix de votre place en crèche.
Il faut donc appliquer le taux d’effort ci-dessous :

  • Pour 1 enfant : 0,0619%
  • Pour 2 enfants : 0,0516%
  • Pour 3 enfants : 0,0413%
  • Pour 4 à 7 enfants : 0,0310%
  • Pour 8 enfants et + : 0,0206%

Si l’un des enfants de la famille est bénéficiaire de l’AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé), c’est le taux d’effort directement inférieur qui est directement appliqué.

Crèche privée VS crèche municipale : même tarif !

La plupart du temps, il vous faut un réservataire pour réserver une place en crèche. Ce réservataire peut être soit votre commune, soit votre employeur.
Bonne nouvelle : en crèche privée, vous payez exactement le même prix que dans une crèche municipale !
Dans les crèches privées, le prix se base sur le modèle de la PSU (Prestation de Service Unique).
La CAF l’encadre et règlemente cette tarification via le barème national.

Qui participe au financement de votre place en crèche ?

  • La CAF verse directement une aide financière à la crèche : 25%
  • La commune (pour les crèches publiques) ou l’employeur (pour les crèches privée) : 55%
  • Les parents, en fonction des revenus et du nombre d’enfants à charge : 20%

Que vous placiez votre enfant en crèche collective ou en micro-crèche, la CAF participe donc au financement de votre mode de garde, que ce soit directement ou indirectement.

Quelles sont les aides de la CAF pour la crèche ?

Pour les crèches collectives, la CAF verse directement une allocation à votre crèche selon le modèle de la PSU (Prestation de Service Unique).
La CAF établi le tarif pour les parents, toujours en appliquant un barème national. Ainsi, à travers cette aide, qu’elle participe au financement de votre place en crèche. Cette aide est donc transparente pour les familles.

Quel tarif pour une micro-crèche ?

PelucheLes micro-crèches appliquent, généralement, une tarification libre. La CAF verse directement aux parents les allocations mensuelles dans le cadre de la PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant).
Cette aide est calculée selon vos ressources, l’âge, le nombre d’enfants à charge et le nombre d’heures d’accueil de votre enfant tout au long du mois.
Si votre enfant dépasse les 16 heures de garde dans le mois, vous pouvez bénéficier du « Complément de libre choix du Mode de Garde » (CMG) que vous verse la CAF.
Le montant de cette aide est toujours calculé en fonction des revenus imposables de votre famille ainsi que du nombre d’enfants à charge. Des précisions sont apportées sur le site de la CAF, notamment, au niveau des conditions d’attribution et du montant du complément du mode de garde.
La plupart du temps, vous bénéficiez d’un tarif plus avantageux si votre entreprise vous réserve une place dans une micro-crèche.
Si vous n’avez pas de réservataire, votre place en micro-crèche vous coûtera, simplement, plus chère qu’une place avec réservataire (sponsor entreprise ou mairie).

Pour les micro-crèches, la CAF verse une allocation aux parents dans le cadre du CMG Micro-crèche (Complément du libre choix de Mode de Garde en micro-crèche). L’allocation est calculée en fonction de vos revenus et compense le coût de la crèche. Le CMG rembourse aux familles jusqu’à 85% des frais de garde lié à l’enfant.

Crèche ou Micro-crèche : Réduction de vos impôts grâce au crédit d’impôt

En supplément des aides financières qu’offre la CAF, la crèche et la micro-crèche ouvrent le droit à un crédit d’impôt de 1 150 €/an. En effet, jusqu’à 50% des dépenses liées à la crèches (dans la limite de 2300€), peuvent être remboursées aux familles : de quoi réduire une nouvelle fois le coût de votre place en crèche !

Pin It on Pinterest