Qu’est-ce qu’une micro-crèche ?

Depuis 2010, un nouveau mode de garde a démarré en France : la micro-crèche. En dix ans, la France a connu une explosion de ces structures d’accueil. Dans cet article, nous présenterons exclusivement les micro-crèches notamment les avantages et les inconvénients de ces dernières.

 

Une micro-crèche, c’est quoi ?

À l’inverse d’une crèche collective (ou traditionnelle), la micro-crèche peut accueillir au maximum douze enfants, de 2 mois et demi à 3 ans révolus. La capacité maximale est donc la principale spécificité.

Le fonctionnement

En micro-crèche, il n’y a pas de section par tranche d’âge. En effet, le nombre d’enfants étant restreint, la crèche ne possède qu’un seul espace d’éveil commun. Les enfants sont accueillis dans le même espace de jeux.

Les locaux

Une micro crèche est soumise aux mêmes réglementations qu’une crèche collective. Pour 12 places créées, une surface minimum de 120 m² sera demandée.
Comme toutes les structures d’accueil du jeune enfant, les locaux doivent être agencés en respectant des normes de sécurité. Les espaces sont aménagés pour offrir de façon autonome, aux enfants qui y sont accueillis, l’ensemble des prestations et des activités prévues par le projet pédagogique.

Les locaux d’une micro-crèche sont généralement segmentés en plusieurs parties :
– les lieux d’accès : permettant de ranger son cartable, de mettre ses chaussons… et de retrouver son doudou ;
– la salle de vie (ou salle de jeux) : c’est dans cet espace d’éveil que l’enfant pratiquera ses activités ;
– la salle de change : pour faire sa toilette et changer la couche (ou « acouche » pour les plus petits) ;
– les dortoirs : pour que l’enfant fasse sa sieste. Généralement, et afin de respecter au mieux le sommeil des tout-petits, plusieurs dortoirs sont prévus dans les micro-crèches ;

Dans certaines micro-crèches, les enfants pourront bénéficier d’une salle de jeux d’eau ou d’un jardin.

Les locaux sont rassurants, notamment pour les enfants non marchants. La pièce principale (appelée espace d’éveil ou espace de vie) accueille tous les enfants sans distinction d’âge. Cela permet aux plus petits d’imiter les plus grands et aux plus grands d’apprendre le respect et la bienveillance.

Comme tous les établissements du jeune enfant, l’ouverture d’une micro-crèche nécessite l’autorisation d’un professionnel du service de PMI (protection maternelle et infantile) du conseil général. Avant chaque ouverture, une visite est effectuée et permet d’obtenir un agrément pour chaque micro-crèche.

Quel personnel dans une micro-crèche ?

L’intégralité du personnel est formée au métier de la petite enfance et veille chaque jour au bien-être des enfants. Chacune des micro-crèches possède donc une équipe pluridisciplinaire qui met en place le projet pédagogique et éducatif. En règle générale, on retrouve un(e) directeur/directrice (ou dans certains cas un référent technique, une infirmière puéricultrice), des éducateurs des jeunes enfants (EJE) et des auxiliaires de puériculture (AP). Tous sont qualifiés afin d’aider au développement des tout-petits en assurant leur sécurité.

Dans une micro-crèche, le personnel a au minimum un CAP petite enfance. À l’inverse, dans une crèche collective, au minimum la moitié des employés doit être diplômée.
L’équipe est souvent très autonome. Il n’y a donc pas forcément de lien hiérarchique dans chaque structure, mais plutôt un système de référent technique. Au minimum, l’encadrement est d’un professionnel pour trois enfants et de deux professionnels dès qu’ils sont plus de 3 et jusqu’à 10 enfants.
Dans certaines micro-crèches, le directeur peut être là que partiellement. Une pratique courante consiste, en effet, à attribuer deux micro-crèches par directeur d’établissements.
Certains établissements peuvent également bénéficier de l’expertise de personnel volant (pédiatre, psychologue) ou d’intervenant extérieur (principalement sur des activités d’éveil).

Quels sont les horaires d’une micro-crèche ?

Les micro-crèches sont généralement privées et s’adaptent donc aux besoins des familles qui travaillent. En règle générale, les structures ouvrent leurs portes à 7 h et ferment à 19 h. Certaines peuvent proposer des amplitudes plus larges (par exemple : 5 h – 22 h 30). Il s’agit généralement de structures hospitalières ou aéroportuaires. L’amplitude horaire est donc élargie afin de satisfaire les demandes des familles.

 

Quel est le prix d’une micro-crèche ?

À l’inverse des crèches collectives, la tarification d’une micro-crèche est libre.
En effet, c’est le gestionnaire qui détermine les tarifs pratiqués. On notera donc des différences de prix d’une ville à l’autre. Ces fluctuations s’expliquent notamment par le prix des loyers.
Les gestionnaires s’appuient généralement sur le barème national de la CAF afin de mettre en place leur politique tarifaire.

Crèche Adorée accompagne les familles afin de bénéficier d’une tarification contrôlée par un expert.

Les Aides de la CAF en micro-crèche

Sachez que, contrairement à une idée reçue, tous les parents bénéficient d’une aide de la CAF (Caisse d’allocations familiales) en micro-crèche ! En effet, les familles peuvent bénéficier du complément de libre choix du mode de garde (CMG Micro creche).
Le montant de cette aide est calculé par la CAF principalement en fonction de vos revenus et du nombre d’enfants à charge. Cette aide de la CAF est directement versée aux familles dans le cadre de la PAJE (prestation d’accueil du jeune enfant).

À titre d’exemple, un couple pourra, en 2021, pour son premier enfant, bénéficier d’une aide entre 623,25 € et 860,70 €. L’aide est toutefois plafonnée à 85 % du coût facturé aux parents.
Pour bénéficier de cette aide, les familles doivent inscrire leur enfant au minimum 16 heures par mois à la crèche. La micro-crèche a quant à elle l’interdiction de dépasser un coût horaire.

 

Comment avoir une place en micro-crèche ?

Pour trouver une place en micro-crèche, les leviers sont les mêmes que pour une crèche collective. La contribution de l’employeur permet d’avoir une place plus facilement, mais également de diminuer la facture pour les parents.

Compte tenu de la capacité d’accueil, les places sont néanmoins plus rares. La demande des parents est depuis plusieurs années en hausse.

 

Les avantages et inconvénients de cette structure d’accueil pour jeunes enfants

Quels sont les avantages d’une micro-crèche ?

Dès l’ouverture de la porte, la micro-crèche offre un accueil différent de la crèche collective.

Le premier avantage est le nombre de professionnels par enfant. Les micro-crèches permettent, en effet, un accueil plus personnalisé. Étant donné qu’il y a moins d’enfants par rapport au personnel encadrant, le personnel peut prendre plus le temps de connaître chaque famille et chaque enfant.
Les espaces sont généralement plus cocooning. La capacité d’accueil étant réduite (comme vu précédemment 12 enfants), de plus en plus de parents sont séduits par ce mode de garde. Pour les plus petits, les études de neurosciences ont démontré que les interactions, en plus petit nombre, permettent un meilleur développement des relations sociales.

Plus petites, avec plus de professionnels par enfant, la micro-crèche séduit donc de plus en plus de parents. Elle propose un accueil plus individualisé des enfants et une approche plus familiale qu’en crèche collective.

 Comme nous l’avons vu plus haut, dans une micro-crèche, les enfants évoluent dans un seul espace d’accueil. On pourra donc retrouver des enfants de 2 mois et demi évoluant avec des enfants de 3 ans révolus. Cette mixité permet de favoriser l’éveil des enfants (pour les plus petits) mais également l’empathie et l’entraide (pour les plus grands). Les activités se font par petits groupes et permettent de partager des moments d’échanges.

Quels sont les inconvénients d’une micro-crèche ?

En micro-crèche, la tarification est libre. Cela signifie que chaque établissement a une tarification différente. L’aide de la CAF est versée aux parents (et pas directement à la structure), il y a donc une avance de trésorerie pour la famille. De plus, certaines structures fournissent les couches, le lait, d’autres non.

Crèche Adorée accompagne les familles de la mise en place à l’entrée en maternelle.

 Étant donné le nombre d’enfants accueillis, les micro-crèches ont chaque année 3 ou 4 berceaux disponibles. Les places sont donc rares et peuvent être prises d’assaut.

La micro-crèche est plus petite que la crèche collective. Si vous n’êtes pas attiré(e) par ce côté cocooning, la crèche collective vous permettra de trouver votre bonheur.

 

Quelle est la différence entre une crèche et une micro-crèche ?

La sociabilisation des enfants en micro-crèche

Dans une crèche collective, le nombre d’enfants est en moyenne entre 30 et 60 berceaux, mais peut monter exceptionnellement à plus de 90 berceaux. Les enfants sont accueillis par tranche d’âge. Ce point d’organisation représente la principale différence entre crèche et micro-crèche.

En effet, dans une micro-crèche, les enfants vont être rassemblés dans la pièce de vie. Ils vivront donc des moments ensemble souvent par petits groupes. Les enfants sont généralement bienveillants entre eux et les grands veillent sur les plus petits.
La présence d’autres enfants permet d’appréhender la vie en collectivité dès le plus jeune âge. Les interactions vont se multiplier, mais la petite taille de la micro-crèche permet une sociabilisation « douce ». Chaque enfant va apprendre la gestion des émotions et des notions comme le partage.

La différence d’âge entre les enfants est une véritable richesse pour le développement et l’éveil. La transmission entre enfants est plus rapide et plus spontanée que celle venant d’un adulte.
De plus, l’enfant peut apprendre à son rythme et imiter ce qui lui semblera utile. Ils gagneront en autonomie et développeront de nouvelles compétences, seuls.
Les plus grands pourront quant à eux développer leur pédagogie, leur empathie, leur patience.
De plus, la transmission leur permettra de gagner en confiance et estime de soi.

Les activités en micro-crèche

Comme dans les crèches collectives, les micro-crèches peuvent organiser des activités pour les enfants. Afin d’enrichir le quotidien, des intervenants peuvent proposer de la danse, du théâtre, de la musique…

Crèche Adorée vous accompagne dans vos démarches. Inscrivez-vous et faites-vous contacter dans les 24h par nos équipes. Tout le monde a le droit d’adorer sa crèche !

La micro-crèche : le compromis entre la crèche et l’assistante maternelle ?

La micro-crèche permet d’accueillir au maximum 12 enfants. Elle peut être une excellente alternative à la crèche collective ou à l’assistante maternelle.
Elle permet de développer les contacts avec d’autres enfants tout en n’étant pas trop nombreux. La taille de la structure, très familiale, permet également aux parents une intégration plus simple et rassurante. Ces derniers se familiarisent plus facilement aux équipes et aux autres enfants/parents.

 

Covid et micro creche

Depuis 2019, des protocoles renforcés ont été mis en place afin de diminuer la propagation du virus. Le port du masque est obligatoire que ce soit pour les professionnels ou les parents. Les professionnels se lavent régulièrement les mains et les règles de distanciation sociale s’appliquent entre adultes.
En dehors de la première vague, les micro-crèches n’ont pas été fermées lors des confinements du Covid-19.

 

Pin It on Pinterest

Share This