Quelles activités pour mon enfant en crèche ?

Un enfant sera en crèche, en moyenne, de ses deux mois et demi jusqu’à ses trois ans.
Durant cette période, il va évoluer de nourrisson à petit enfant, accompagné d’une équipe d’auxiliaires de puériculture et d’ éducateurs/éducatrices de jeunes enfants.

La crèche sera pour le petit, un lieu de vie rassurant et stimulant où il va grandir à son rythme et développer de nombreux apprentissages.
Chaque structure définie son propre projet d’établissement, de sa propre pédagogie.
En fonction de ses locaux et de son matériel, elle choisira de proposer certaines activités ou pas.
Certaines crèches bénéficiant d’un accès à l’extérieur pourront développer, par exemple, des ateliers « jardinage », « trampoline » ou « jeux d’eau » durant les beaux jours.
Des intervenants extérieurs pourront être également conviés (musiciens, bibliothécaires, psychologues spécialisés dans la motricité, agriculteurs avec des petits animaux de la ferme, cuisiniers pour préparer un gâteau ensemble…). Enfin, certains événements pourront s’inscrire comme étant des temps forts durant l’année : anniversaires, Noel ou Mardi gras.

Pour maintenir un sentiment de sécurité, le personnel proposera des rituels qui jalonneront les étapes de la journée, notamment dans les moments de transition entre les siestes et les repas.
Ainsi, l’enfant, ne sera pas surpris et sera plus enclin à changer d’activité.
On peut citer l’arrivée des enfants le matin, une fois que les parents sont partis et ont échangé avec le personnel, certaines équipes mettent en place des moments privilégiés où les enfants se disent tous bonjour, assis en cercle. Cela permet aussi de mémoriser les prénoms de leurs petits camarades et de sensibiliser au langage, à la politesse. Le « petit train du dodo » est aussi une technique pour signifier à l’enfant qu’il va devoir quitter la salle de jeux pour se diriger avec les autres, à la queuleuleu vers le dortoir pour faire la sieste.
De nombreuses activités sont initiées selon l’âge et les intérêts de chacun.
Il est évident qu’un bébé ne se verra pas proposer les mêmes jeux et ateliers que les plus grands.

L’objectif étant de développer l’individualité et la personnalité du tout petit, afin de le guider vers l’autonomie. Crèche privée, publique, municipale, associative, micro-crèche, au-delà des valeurs du gestionnaire, chaque structure peut posséder un projet éducatif, un projet pédagogique différents.

Il y a deux sortes d’activités d’éveil préconisées dans le milieu de la petite enfance :

1- Les jeux dirigés / proposés
Comme leurs noms l’indiquent, ce sont des activités organisées et préparées en amont par l’équipe pédagogique puis animées par les éducateurs et auxiliaires de puériculture avec les enfants, durant un temps imparti. Ce sont souvent des ateliers en groupe.

2- Les jeux libres
Le jeu libre consiste à laisser les jeux et jouets totalement à disposition des enfants.
Dans toutes les structures, certains jeux restent sur place et ne sont jamais rangés à proprement parler. Seulement mis en ordre pour le prochain temps libre. Il s’agit du matériel permettant aux petits de jouer seuls, durant une période donnée. Cela peut être un coin cuisine, dinette, maison de poupées, ferme avec animaux, poussette et plan de change avec poupons à disposition, garage à petites voitures, petit train ou bien un coin lecture avec coussins au sol et caisses à livres. Ainsi, l’enfant va reproduire certaines scènes de son quotidien par mimétisme, se créer son histoire, son univers, apprendre à partager les différents espaces et jeux avec les autres, donc se sociabiliser. Un petit garçon pourra jouer avec tous les jouets qu’il souhaite, de même pour une petite fille, sans stéréotypes de genre.
Le personnel de la crèche reste aux côtés des enfants mais sans intervention, sauf s’il est invité par ces derniers pour jouer, à l’aider à faire fonctionner un jeu ou en cas de « conflit ».
Les activités libres font souvent le lien entre des moments de transition importants comme la fin d’activité proposée et le début du repas, ou, le lever de sieste et le goûter.

Crèche Adorée vous conseillera, sans coût supplémentaire, dans le choix de la structure. Chaque crèche ou micro-crèche possède son propre projet pédagogique.

Activités de 3 mois à 1 an

Si l’enfant intègre la crèche dès la fin du congé maternité, soit à deux mois et demi, il est évident que le terme « activités » est un grand bien mot. Cependant, à cet âge, il commencera à s’adapter et à découvrir le monde qui l’entoure. Au travers la découverte de certains de ses sens tels que l’ouïe, la vue et le toucher, le nourrisson va s’éveiller progressivement et intégrer les possibilités que lui offre son corps. Notamment suivre du regard, sourire, rire, serrer et prendre dans ses mains, se retourner, s’asseoir, avancer sur le ventre et/ou marcher à quatre pattes !
Les premiers instants d’éveils se feront allongés sur un tapis d’éveil et potentiellement en transat. Vers 3 mois, ils aiment la verticalité pour mieux observer leur environnement. Cependant, le personnel de crèche veillera à la durée des positions afin d’éviter une plagiocéphalie chez le nourrisson.
Les méthodes Pickler et Montessori sont quotidiennement exploitées en crèche alors l’enfant expérimentera la motricité libre. A noter qu’un espace dédié et fermé exclusivement aux bébés est toujours intégré dans les structures afin que les nourrissons ne soient pas « bousculés » par les plus grands.
Pour travailler l’ouïe : faire jouer le bébé avec des hochets, lui faire écouter de la musique, lui lire des histoires ou lui montrer des livres sonores dès le plus jeune âge est parfaitement possible.
Pour activer le toucher : nombreux sont les tapis d’éveil ou les doudous à posséder différents textures et tissus, on peut faire toucher également des sacs sensoriels, des tapis hermétiques remplis d’eau, tout en veillant à la sécurité de l’enfant.
Afin d’éviter les petites frustrations, certaines crèches développent l’apprentissage du langage des signes auprès des bébés.
Le bébé découvre la notion de « vide » et de « plein » et aime jouer avec des gros objets comme, par exemple, des balles qu’il va sans cesse remettre à l’intérieur d’un bocal et les sortir. Les parcours de motricité libre en mousse sont alors parfaitement adaptés et très amusants !

Activités de 1 à 2 ans

Dès 12 mois, en fonction du rythme de chacun, le petit peut commencer à faire ses premiers pas ou même déjà très bien se déplacer. A ce moment-là, ils privilégient la position debout et apprécie cette nouveauté !
Les jeux type pousseurs (à ne pas confondre avec les trotteurs qui sont eux, à proscrire question motricité) les intéresse beaucoup. Ils peuvent s’asseoir dessus ou bien se tenir à l’arrière debout en marchant, tout en s’appuyant ! Toucher différentes matières, regarder des livres tout seul ou bien écouter des histoires, danser sur de la musique sont toujours des activités essentielles pour l’éveil. Dès 1 an, les petits jeux de construction (ou déconstruction) amènent l’enfant à découvrir la gravité, les Lois de la physique et de travailler l’imaginaire. Monter, descendre, réaliser un parcours, utiliser le toboggan, faire de la gym douce familiarisent l’enfant avec son corps. L’enfant va de plus en plus comprendre l’intérêt de jouer avec les autres, apprendre à prêter un jouet ou ne pas nécessairement l’arracher des mains d’un autre enfant, développer sa relation avec autrui et s’adapter à la collectivité, même si cela occasionne des petits moments de frustration ! Il sera accompagné dans la gestion de ses émotions par les encadrants.
Aux alentours des 18 mois, le petit portera moins les choses à sa bouche et des activités motrices (transvasement, sable magique, jeux d’eau, découverte d’un potager pour stimuler les sens) et manuelles (collage de gommettes, dessins, peintures, pâte à modeler pour favoriser la créativité) pourront alors lui être plus facilement proposé.
Tous les jeux en lien avec la réflexion ou le langage, comme les premiers jeux « de société » (loto, puzzles, colorino…) peuvent également être proposés après les 18 mois.

Activités de 2 à 3 ans

Les ateliers et activités seront globalement les mêmes que les 18 / 24 mois mais en plus poussés et approfondis avec encore plus d’échanges et de discussions. Le spectacle de marionnettes est une bonne alternative à la lecture. Certaines crèches peuvent proposer des ateliers d’éveil à l’Anglais, ce qui permet aux petits de se familiariser avec divers sons et accents et de développer leur acuité auditive.
Il est important de spécifier que des temps dit « calmes » sont toujours mis en place aux côtés des moments plus « dynamiques », avec de la relaxation, de la lecture ou de la musique plus douce.
A la fin de chaque journée, le professionnel de crèche retranscrira les moments clés de l’enfant, ce qui rassurera les parents !

Pin It on Pinterest

Share This