Quelles pédagogies en crèche ?

En 1840, la première crèche a vu le jour dans le but de permettre aux femmes de travailler. A cette époque, la crèche était une simple « garderie », uniquement pour ne pas laisser les enfants seuls à la maison. Dans la deuxième moitié du XXème siècle, Françoise Dolto, pédiatre, révolutionne le rapport adulte-enfant, en plaçant l’enfant à égalité avec l’adulte. Néanmoins, les besoins des enfants restent différents de ceux des adultes et ils ne peuvent pas y répondre seuls : ils dépendantes des actions des adultes. La pédiatre souligne ainsi le rôle fondamental de l’enfance dans le développement de l’individu. Depuis, de nombreuses orientations pédagogiques sont nées, centrées sur les besoins des enfants avant tout. Aujourd’hui, dans chaque crèche, un projet pédagogique est obligatoirement mis en place afin d’accompagner les enfants dans leur développement. Nous vous proposons de faire le point sur les différentes approches pédagogiques proposées en crèche.

Le projet pédagogique en crèche : c’est quoi ?

A votre arrivée en crèche, le projet pédagogique est l’un des premiers documents qui vous sera transmis. Il permet aux familles de prendre connaissance de tout ce qui va être enseigné aux enfants pendant toute l’année scolaire. Concrètement, il énonce l’approche pédagogique de la crèche et les actions qui seront mises en place pour y répondre.

Établi par la directrice de la crèche en collaboration avec les professionnels de la crèche, il sert de véritable guide de vie à la crèche, aussi bien pour les familles que les professionnels, pour un meilleur accompagnement des enfants au quotidien.

Le projet pédagogique est ainsi propre à chaque crèche et peut varier d’une année à une autre. Il dépend des choix éducatifs du gestionnaire de l’établissement, des propositions de l’équipe et de l’évolution du groupe d’enfant accueilli. L’objectif est de s’adapter au rythme de chaque enfant et de répondre à leur besoin avant tout. Par ailleurs, la grande majorité des crèches couplent les différentes approches pédagogiques afin de solliciter le développement des différents potentiels des enfants.

La pédagogie Montessori

La pédagogie Maria Montessori, portant le nom de sa fondatrice, est l’une des plus connues en crèche et appréciée par les parents. Cette approche pédagogique est basée sur l’éveil sensoriel, le développement libre de l’enfant et l’acquisition de l’autonomie. Les jeunes enfants sont de véritables éponges, ils absorbent tout de l’environnement dans lequel ils évoluent. L’approche pédagogique Montessori vise donc à donner aux enfants les bases pour apprendre et les laisser développer son potentiel en autonomie grâce à l’environnement qui l’entoure, tout en respectant le rythme de développement de chaque enfant. Cette autonomie est favorisée par la mise à disposition de matériels adaptés aux enfants et à leur taille.

Pendant longtemps, cette approche était proposée aux enfants de plus de 3 ans. Néanmoins, de plus en plus d’acteurs développent la pédagogie Montessori en crèche, en la couplant à l’approche de Pikler-Loczy.

La pédagogie Pikler-Loczy

Quarante ans après la naissance de la méthode Montessori, Emmi Pikler, pédiatre, fonde une nouvelle approche, portant également son nom : Pikler-Loczy. Elle consiste principalement à laisser l’enfant explorer le monde et expérimenter par lui-même pour apprendre et se développer sans intervention d’un adulte. On parle donc de « motricité libre ». Dans cette approche, le rôle de l’adulte est essentiellement de garantir aux enfants des conditions sociales et émotionnelles saines et stables, dans un environnement bienveillant.

Les deux approches, Pikler et Montessori sont complémentaires et suivent la même philosophie : dès le plus jeune âge, permettre aux enfants d’acquérir une autonomie et la confiance en soi. D’ailleurs, certaines crèches, proposant une approche pédagogique Pikler, utilisent régulièrement le matériel Montessori pour l’apprentissage de l’autonomie.

La pédagogie Steiner-Waldorf

Beaucoup moins connue que les deux précédentes pédagogies, la pédagogie Steiner-Waldorf inspire de plus en plus de crèche. Centrée sur le respect du rythme de l’enfant, cette approche prend en compte trois phases du développement de l’enfant, c’est-à-dire la marche, le parler et la pensée. Ainsi, la pédagogie Steiner-Waldorf va permettre de laisser aux enfants le temps de se découvrir et d’explorer leur capacité motrice par eux-mêmes. Dans la conception de cette approche, l’enfant est considéré comme un être autonome, capable de penser et d’agir seul.

La pédagogie Freinet

Autre approche pédagogique alternative explorée en crèche, la pédagogie Freinet se fonde principalement sur la liberté de l’enfant dans sa globalité (prise de décision, liberté d’expression…). Elle place l’adulte au même niveau que l’enfant : les décisions sont prises ensemble puisque l’enfant peut s’exprimer ouvertement. Cette approche favorise l’esprit d’entraide, en cultivant de l’empathie dès le plus jeune âge. Elle favorise également l’esprit critique des enfants.

La pédagogie Faber et Mazlish

La pédagogie Faber et Mazlish est, avant tout, une approche qui vise à accompagner les différentes manières de communiquer avec les enfants. Elle est basée sur l’écoute active, le respect mutuel et l’empathie dans la relation enfant-adulte. Concrètement, le principe est d’accueillir l’enfant comme il est, avec ses émotions négatives comme positives. Cette approche pédagogique donne ainsi les clés pour accueillir les émotions avec bienveillance, afin d’apaiser et résoudre les conflits au quotidien.

L’approche Snoezelen

Originaire des Pays-Bas et développé en 1970, l’approche Snoezelen était pendant de longues années méconnue en France. Aujourd’hui, de plus en plus de crèches proposent un espace Snoezelen au sein de leur établissement. Cette approche se base sur l’exploration sensorielle et le bien-être. Concrètement, il s’agit d’un espace adapté et sécurisé, qui appelle à la détente et propose aux enfants des découvertes sensorielles (stimulations tactiles, olfactives, visuelles et auditives). L’ensemble de l’espace a été pensé pour stimuler la sollicitation sensorielle des enfants. Ainsi, l’approche Snoezelen favorise le développement psychomoteur des enfants, les apaise grâce à cette bulle de bien-être et de sérénité, tout en leur offrant un moment privilégié de partage en petit groupe.

La pédagogie Reggio Emilia

Loris Malaguzzi, pédagogue italien, est à l’origine de la pédagogie Reggio Emilia. Le pédagogue base son approche pédagogique sur trois piliers essentiels : l’éducation, la communication et l’environnement. Selon lui, un enfant à une multitude de langages et donc de façons de communiquer et d’exprimer sa personnalité ou son potentiel. Dans son approche, l’enfant est également l’acteur de son apprentissage car ce dernier passe par un dialogue entre l’adulte et l’enfant, et non de façon unilatérale comme l’éducation traditionnelle. Quant à l’environnement, il doit stimuler la sollicitation sensorielle, voire être ouvert vers l’extérieur pour permettre à l’enfant d’expérimenter avec la nature. Cette approche permet donc aux enfants d’appréhender et comprendre le monde qui les entoure, d’encourager leur liberté pour les laisser exprimer leur potentiel.

Quelle pédagogie choisir ?

L’ensemble de ces approches pédagogique présente des bénéfices pour les enfants et sont d’ailleurs assez complémentaires. Il y a donc aucune pédagogie qui est meilleure qu’une autre.

Afin d’accompagner au mieux les enfants, une grande partie des crèches vont établir leur projet pédagogique en utilisant les enseignements de chacune de ces approches pédagogiques, en l’adaptant au développement du groupe d’enfants accueillis.

Quant à vous parents, vous devez avant tout choisir une crèche en adéquation avec vos valeurs, qui s’adapte le mieux à votre mode de vie et qui correspond à votre enfant avant tout ! N’hésitez donc pas à vous renseigner, en amont de l’inscription en crèche, sur le projet pédagogique de l’établissement.

Pin It on Pinterest

Share This