Comment trouver une place en crèche ?

Vous êtes un futur papa, une future maman ? Vous souhaitez faire garder votre enfant ? Que ce soit à proximité de votre domicile ou de votre lieu de travail, on vous explique toutes les techniques et les astuces pour trouver une place en crèche…

La première chose à faire est d’attendre… Et oui, avant le 3e mois de grossesse, il est encore trop tôt pour se lancer dans vos recherches de place en crèche. Mais avant tout, posez-vous les bonnes questions. Préférez-vous une crèche collective ou une micro-crèche ? Souhaitez-vous que la structure d’accueil bénéficie d’un jardin, de repas bio, d’ateliers spécifiques… ? Chaque crèche possède son propre projet pédagogique et éducatif.

Vous avez probablement déjà entendu cet ami qui vous explique qu’avoir une place en crèche est impossible et que seuls quelques « élus » parviennent à obtenir ce graal.

Il est vrai qu’en France, nous comptons chaque année environ 800 000 naissances pour 167 000 places disponibles. La pénurie est donc réelle. Mais il y a probablement quelques astuces auxquelles vous n’avez pas pensé pour trouver un mode de garde adapté à votre enfant

1-Demande de place en crèche : pensez aux crèches d’entreprises

Souvent mises de côté par les jeunes parents, partant du principe que leur employeur refusera de co-financer une place en crèche, beaucoup de parents mettent, par défaut, cette option de côté. C’est pourtant le premier levier à mettre en place. Dès le 3eme mois de grossesse et l’annonce de votre future enfant, vous pouvez introduire votre besoin à votre employeur. À date, environ un employeur sur trois accepte de réserver une place en crèche. Depuis 2004, l’état incite pourtant les employeurs à réserver des places pour leurs parents salariés. Toutes les entreprises, peu importe l’effectif, peuvent réserver des places en crèche.

Crèche Adorée accompagne les parents de la recherche de place en crèche à l’entrée en maternelle.

2-Les commissions Mairie : une place en crèche municipale

La mairie dans laquelle vous êtes administré organise généralement, une commission tous les 4 mois. La commission la plus importante étant celle de début juin qui permet d’attribuer les places pour la rentrée de septembre. La mairie organise régulièrement des commissions. Il est donc primordial de maintenir un contact régulier et de renouveler l’intérêt auprès du service petite enfance. D’une manière générale, la mairie vous invitera à cibler une à trois crèches et à avoir dépassé le 6e mois de grossesse avant de formuler votre demande de place en crèche.

3-Place en crèche : plus de berceaux disponibles grâce aux micro-crèches

Depuis 2010, les micro-crèches sont en fort développement sur l’hexagone. Moins contraignantes, pour les gestionnaires, elles permettent de créer des structures de plus petites tailles (environ 120 m²) et peuvent accueillir jusqu’à 11 enfants. 

Concernant la tarification, la micro-crèche est libre de fixer son prix. Le coût de revient est donc, dans la grande majorité des cas, plus élevé pour le parent. Dans les micro-crèches lorsque les entreprises co-financent la place, cela permet aux parents d’obtenir le berceau mais également de bénéficier d’une réduction du coût parental.

4-Les contrats hors réservataire (parent seul)

Afin d’avoir le taux d’occupation le plus élevé possible, la majorité des structures d’accueil (crèches collectives et micro-crèches) peuvent accueillir des contrats hors réservataire. Dans ce cas, la structure contractualise uniquement avec les parents. Dans la majorité des cas, les gestionnaires mettent en place des conditions spécifiques.

Certains décident de « surfacturer » la famille, d’autres proposent des « contrats précaires » permettant à la crèche ou la micro-crèche de mettre fin au contrat (avec un préavis de 1 à 6 mois).

Cette solution peut être une très bonne idée pour un enfant de plus de 24 mois ou dans le cas où une personne du foyer garde l’enfant et souhaite le sociabiliser quelques jours par semaine. En revanche, il n’est généralement pas conseillé de mettre en place ce type de partenariat chez les bébés. Changer de manière régulière le mode de garde peut en effet déstabiliser un enfant. Ce dernier a besoin de stabilité (de sécurité), de routine (afin de mettre en place des repères).

En contactant Crèche Adorée, nos experts vous conseilleront et vous accompagneront.
Remplissez le formulaire de pré-inscription et laissez-vous guider.

Pin It on Pinterest

Share This