Assistante maternelle ou crèche, quel mode de garde choisir ?

Assistante maternelle ou crèche ? Vous hésitez entre les deux ? Dans cet article, nous comparerons à travers 5 thématiques la crèche collective, la micro-crèche et l’assistante maternelle. Nous ne ferons aucune distinction sur les structures qui peuvent être publiques, privées ou associatives.

Sachez néanmoins que toutes les crèches ou les assistantes maternelles ne se valent pas.

En effet, le niveau d’exigence est différent d’un établissement à l’autre, d’une assistante maternelle à l’autre.

1-Assistante maternelle ou crèche : zoom sur l’environnement d’accueil

Avant de choisir entre assistante maternelle ou crèche, regardez déjà l’environnement d’accueil. 

En crèche ou micro-crèche, les locaux sont conçus pour accueillir les jeunes enfants. Ils sont pensés et parfaitement adaptés aux tout-petits. La PMI valide systématiquement les locaux et effectue régulièrement des contrôles. Le risque d’accident domestique est donc fortement minimisé. Le personnel de crèche est le garant des règles d’hygiène au sein de la crèche. Les parents quant à eux doivent enfiler des surchaussures dès leur entrée en crèche.

Chez l’assistante maternelle, c’est comme à la maison. La Protection maternelle et infantile (PMI) effectue ponctuellement des contrôles notamment pour l’obtention de l’agrément. Le logement doit être conforme aux normes d’hygiène et de sécurité en vigueur. Les assistantes maternelles sont également assurées pour la garde d’enfants.

2-Le financement : assistante maternelle ou crèche, les principales différences

L’assistante maternelle ou la crèche répondent différemment à ces critères. 

En crèche collective, le tarif dépend des ressources des parents. L’aide de la Caf est directement déduite du tarif. On appelle cela la PSU (prestation de service unique). La crèche collective est généralement la solution la plus économique.

En micro-crèche, la tarification est libre. Les familles payent la totalité de la facture et se font rembourser une partie par la CAF. Cela s’appelle la Paje Micro-crèche (Prestation d’accueil du jeune enfant). L’effort de trésorerie est donc plus important. Néanmoins, la micro-crèche peut s’avérer être la solution la moins coûteuse. Certains gestionnaires de micro-crèches pratiquent des prix très compétitifs, qui peuvent donc être moins chers que ceux d’une crèche collective.

Dans les crèches et les micro-crèches, les couches et les repas sont généralement compris dans le tarif.

Le salaire des assistantes maternelles varie beaucoup selon la ville et les horaires. Quand elle est payée directement par les parents, ils peuvent percevoir le Complément du mode de garde (Cmg) de la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje).

Les 3 modes de gardes sont éligibles à un crédit d’impôt de 1150 € maximum.

3-L’amplitude horaire, également un critère de choix entre assistante maternelle ou crèche

Pour choisir entre assistante maternelle ou crèche, penchez-vous aussi sur l’organisation et les horaires. 

Les crèches et les micro-crèches ont des horaires d’ouvertures et de fermetures. Les structures privées ont généralement des amplitudes horaires plus grandes.
Certaines assistantes maternelles peuvent s’adapter aux horaires des familles. En revanche, si elles sont malades, les parents doivent trouver une solution d’accueil en urgence.

Dans tous les cas, que ce soit assistante maternelle ou crèche, un contrat encadre les horaires. L’amplitude horaire peut, bien entendu, être modifiée durant le contrat. En fonction des interlocuteurs, certains acceptent un retard de 15 minutes, d’autres le facturent.

4-L’enfant malade

La plupart des structures (crèches ou micro-crèches), afin d’arranger les parents qui travaillent, acceptent les enfants malades. Néanmoins, dans le cas de maladie très contagieuse, l’enfant ne sera généralement pas accueilli. Dans tous les cas, le personnel de crèche ou de micro-crèche ne peut administrer un médicament que sur présentation d’une ordonnance.

L’assistante maternelle est également tenue d’avoir une prescription médicale pour donner un médicament. Les enfants malades peuvent également être accueillis dans certains cas. Cependant, les assistantes maternelles auront tendance à refuser rapidement un enfant malade. Étant donné qu’ils sont moins nombreux, les enfants sont néanmoins moins malades chez l’assistante maternelle qu’en crèche.

5-La socialisation et l’éveil de l’enfant

La collectivité est un environnement stimulant et favorable à l’éveil de l’enfant.
Durant leur journée de crèche, les enfants sont en contact permanent avec d’autres enfants, mais aussi avec des adultes formés à l’éveil des tout-petits.
Ils sont sollicités en permanence et s’habituent à la présence des autres. Un enfant gardé en crèche apprend dès son plus jeune âge la vie en collectivité et des valeurs fondamentales telles que le respect, le partage, la tolérance et le sens de l’amitié.

À cet âge, les enfants sont tout ce qu’il y a de plus spontané et découvrent la manifestation de leurs émotions. Ils n’émettent aucun jugement les uns envers les autres et jouent la plupart du temps tous les uns avec les autres. Les enfants sont également en contact avec d’autres enfants de leur âge, plus jeunes ou plus âgés : ils vivent leurs premières amitiés et se sociabilisent avec les enfants et adultes avant leur entrée à l’école.

C’est en expérimentant, dès le plus jeune âge, ces règles de base de vie en communauté qu’ils deviendront des adultes ouverts, tolérants et respectueux.
Après une journée, les enfants, à partir de 18 mois, ont tous une multitude de choses à raconter. Ce sont de véritables aventures qu’ils vivent au quotidien. Le mode de garde en collectivité favorise les rapports des parents à leurs enfants, car il favorise grandement l’échange et le langage.

La collectivité aurait un impact positif sur le comportement : Des chercheurs ont mené une étude en utilisant les données de la cohorte EDEN (Etude des Déterminants du développement et de la santé de l’Enfant) sur la présence de troubles comportementaux ou émotionnels chez des enfants gardés en collectivité ou non. Différents paramètres ont été testés tels que l’hyperactivité, l’inattention, l’agressivité, l’empathie ou encore le comportement prosocial. Il s’avère que les résultats sont sans appel. Les enfants ayant bénéficié d’un mode de garde collectif ont environ trois fois moins de troubles émotionnels et de difficultés relationnelles après leur entrée à l’école, que ceux ayant été gardés par un proche ou une assistante maternelle.

Le projet pédagogique guide les professionnels dans le choix des activités proposées aux enfants. Il existe autant de projets pédagogiques que de crèches.
Les éducatrices de jeunes enfants (EJE) supervisent les activités au quotidien afin de développer l’éveil des enfants.

Les ateliers d’éveil proposés aux enfants sont, par conséquent, divers, réfléchis, pédagogiques et les accompagnent dans leur développement. 
La structure a un budget important pour offrir une grande panoplie de jeux, d’éveil culturel, d’activités adaptées à tous les âges. Ponctuellement, des intervenants peuvent organiser des lectures de contes, spectacles de marionnettes, des ateliers musique… (certaines sont même visitées par le père Noël !). 

L’infrastructure d’une crèche permet également aux enfants de se regrouper en sous-groupes et de participer sous l’œil attentif du personnel de crèche à des activités spécifiques. Les enfants peuvent également évoluer en autonomie et jouer seuls s’ils le souhaitent. Tout le personnel de crèche est à l’écoute des besoins de chaque enfant tout au long de la journée et veille à favoriser leur équilibre au sein de son environnement.

La nourrice emmène généralement les enfants au square ou au RAM (relais d’assistante maternelle), dans une crèche familiale, à la médiathèque et retrouve, pour une demi-journée, d’autres assistantes maternelles. L’avantage de ce mode de garde est surtout pour les premiers mois, quand le tout-petit a besoin de maternage. L’enfant ne sera pas consolé de la même façon. Certains petits ont besoin de copains/copines, d’autres d’être câlinés et portés souvent dans les bras.

La différence entre une assistante maternelle et une nounou

Dans les faits, une assistante maternelle, aussi surnommée « assmat », gardera vos enfants à son domicile ou dans une MAM (Maison d’Assistante Maternelle).
L’assistante-maternelle est formée puis agréée par le Conseil Général de son département.

La nounou (ou auxiliaire parentale) quant à elle gardera vos enfants dans votre domicile ou au domicile d’une autre famille (en cas de garde partagée). La nounou ne pourra, en aucun cas, garder des enfants à son domicile. Cette pratique est, en effet, illégale.

Les assistantes maternelles peuvent être, à tort, présentée comme étant des «nounous agréées».

Bilan : Assistante maternelle, nounou, micro-crèche ou crèche, comment choisir ? 

Comme nous l’avons évoqué dans l’introduction, toutes les crèches ou les assistantes maternelles ne se valent pas. Il est donc primordial de vous renseigner et de prendre le temps afin d’éviter des déconvenues.

Selon votre situation géographique, vous n’aurez pas forcément le choix.
Sur certaines zones, la pénurie est forte, sur d’autres régions, vous pourrez choisir le mode de garde de votre enfant.

Sachez néanmoins, que la meilleure solution entre assistante maternelle ou crèche, reste celle qui sera adaptée à votre besoin dans un environnement sécurisant pour votre enfant. D’après une étude d’Opinion Way de 2018, la crèche est le mode de garde préféré des Français.
Il s’agit également du troisième service le plus demandé en entreprise par les salariés.

Économiquement intéressante, la crèche permet de développer la sociabilisation et l’éveil de l’enfant. La micro-crèche est quant à elle souvent plus cocooning même si les enfants sont souvent tous dans la même section. Pour le parent, il est également rassurant de confier son bébé à une structure collective, avec une autorité, une personne référente qui va faire le lien chaque jour. De plus, il n’y a pas de relation employeur/employé, ce qui peut simplifier les rapports.

Crèche Adorée permet de cibler l’intégralité des structures, qu’elle soit à proximité de votre lieu de domicile, près de votre lieu de travail ou sur votre trajet. Nos experts peuvent également vous accompagner lors de votre choix.

Si vous décidez de choisir une assistante maternelle, vous en rencontrerez sans doute plusieurs avant de trouver celle avec laquelle vous vous sentirez en confiance. Durant vos entretiens, n’hésitez pas à demander quelles activités sont mises en place pendant la journée, car cela peut vraiment varier d’une nounou à l’autre. Vous pouvez également vous rendre dans le RAM le plus proche de votre domicile. Les professionnels pourront vous donner quelques conseils et en fonction de vos attentes pourront même vous préconiser une ou plusieurs assistantes maternelles.

Après comparatif entre assistante maternelle ou crèche, vous avez fait votre choix ! Vous êtes convaincus par la crèche ? N’hésitez pas : 

Pin It on Pinterest

Share This