Comment bien choisir ma crèche ?

Choisir une crèche demande du temps. De plus, en France, nous comptons chaque année, 167 000 places disponibles pour plus de 800 000 naissances. Il est donc judicieux de vous lancer dans votre recherche dès le premier trimestre terminé.
Vous vous penchez sur votre futur mode de garde. Vous avez probablement ciblé plusieurs crèches ou micro-crèches autour de chez vous. Comme vous vous en doutez, il est important de choisir une bonne crèche ou micro-crèche. C’est dans cet environnement que passera la plupart de ces journées votre enfant.
Crèche Adorée donne quelques astuces de premier plan permettant de vous donner quelques indications sur la qualité d’une crèche.
Nous attirons votre attention sur le fait que seul un audit pourra permettre de définir le degré de qualité d’une crèche ou d’une micro-crèche.

1. Des professionnels de crèche pluridisciplinaire, qualifié et stable

Choisir une crèche, c’est tout d’abord choisir un groupe de personnes qui suivra l’évolution de votre enfant de jour en jour.
Les crèches et les micro-crèches accueillent des enfants de 2.5 mois à 3 ans révolus. Le personnel de crèche doit donc être qualifié pour s’occuper des bébés et appliquer les projets éducatifs, pédagogiques, sociaux.
L’équipe en place doit être capable de faire preuve de patience, d’écoute, de bienveillance afin de répondre aux besoins des enfants. Lors de votre première visite, vous constaterez que le personnel de crèche parle à hauteur d’enfant aux tous petits et leur sourit.
En termes de ratio professionnel/enfant, il doit y avoir au minimum un éducateur pour 5 enfants non marchant et un éducateur pour 8 enfants marchant.

Du personnel de qualité
La qualité du personnel est le premier critère à prendre en compte quand vous choisissez de confier votre enfant à un établissement. Étant donné que ces personnes sont destinées à passer plusieurs heures avec votre enfant, il est important qu’elles disposent d’une certaine compétence en puériculture.

Une crèche de qualité doit disposer d’un personnel ayant les diplômes requis pour la garde d’un enfant de 2 mois et demi à 3 ans. De plus, les personnes travaillant au sein d’une crèche doivent être attentives, patientes et toujours à l’écoute des besoins des enfants.
Lors de votre visite, vous pouvez demander aux membres de l’équipe depuis quand il travaille dans le monde de la petite enfance ainsi que les différentes formations qu’ils ont effectuées.

2. Les horaires d’ouverture de la crèche

Bien entendu, il est impératif que les amplitudes horaires de la crèche ou de la micro-crèche vous conviennent. Les horaires doivent être en accord avec votre emploi du temps professionnel. En moyenne, les crèches ou les micro-crèches ouvrent de 7h30 à 18h30.

3. Les sections

Dans les crèches (structures entre 18 et 90 enfants), les enfants sont répartis par petit groupe appelé « section ». Ces groupes sont répartis par tranche d’âge. Lors de la visite, vérifier bien que votre enfant sera intégré dans une section liée à son âge.
En micro-crèche, il n’y a pas de section. Les enfants sont accueillis dans une pièce de vie. La micro-crèche ne peut accueillir que 12 enfants maximum.

4. Les espaces de mises à dispositions des enfants

Lors de votre visite, les espaces de vie et de nuit pourront être visités. Vous pourrez donc juger des différents jeux, de la taille des dortoirs et d’un éventuel espace extérieur.
La pièce de vie doit être éclairée par la lumière naturelle et présenter une bonne aération.

5. Les normes de sécurité

Les structures d’accueil du jeune enfant (EAJE = crèche ou micro-crèche) sont régulièrement contrôlées par la PMI (Protection maternelle et infantile). Les éléments de sécurité sont bien entendu vérifiés lors de ces contrôles (par exemples, les portes et les coins de meubles ne doivent pas être pointus ou recouvert d’une solution caoutchouteuse, les prises électriques ne doivent pas être accessibles, les extincteurs doivent être mis à disposition des professionnels …)

6. Le local

La validation du local est l’un des points validés.
Pour ouvrir une structure d’accueil, le gestionnaire de crèche devra valider son local auprès de la PMI
Plusieurs points sont validés avant ouverture :
· Surfaces et volumes,
· Éclairage et luminosité,
· Qualité de l’air et sonorité,
· Températures,
· Organisation des espaces d’accueil du public,
· Sécurisation des espaces d’accueil,
· Ondes électromagnétiques…

Un local récent sera souvent plus optimisé qu’une ancienne crèche.
Choisir sa crèche n’est donc pas principalement une histoire de local. En revanche, la taille de la pièce de vie, la hauteur sous plafond, ou l’organisation global de la crèche peuvent vous donner une impression de grandeur.
L’un des points primordiaux est de disposer d’une salle de vie spacieuse permettant aux enfants de se sentir en liberté. La pièce de vie doit être équipée d’un système de ventilation.
Les activités peuvent être organisées dans différentes pièces (salle de jeux d’eau, salle de vie section bébé, salle de vie d’accueil…). Pensez à demander au personnel comment il s’organise.

La qualité du mobilier et la sécurité

De même lors de votre visite dans l’enceinte de la crèche, vous pouvez vérifier la qualité des jouets destinés aux enfants. Tous les jeux, qui participent à leur développement, doivent également être propres et sécurisants. Au-delà des jouets, comme vu plus haut, les prises électriques doivent être sécurisées, les tables rondes, les coins recouverts de caoutchouc.

L’espace extérieur

Le local possède-t-il un jardin ou une cour pour jouer en extérieur ? A partir de 18 mois, une grande partie des enfants aiment les jeux en plein air : draisienne, tricycle, trampoline, pêche aux canards, jeux d’eau sont des activités plébiscitées par les enfants. Beaucoup de projets pédagogiques mettent d’ailleurs à l’honneur la nature (potager bio, jardinage, découverte des espèces…)
Dans les grandes agglomérations, les structures d’accueils n’ont pas toujours d’espace extérieur. Si la crèche n’en a pas, vous pouvez demander si l’équipe organise des sorties.

Itinéraire et facilité de stationnement

Si vous avez prévu de vous y rendre à pied, votre déplacement quotidien sera à réaliser avec une poussette ou un enfant en bas âge. La localisation de la crèche est donc un point extrêmement important.
Si vous utilisez votre véhicule, pensez à regarder si la crèche bénéficie de stationnement ou d’un dépose-minute.
Il n’est pas systématiquement conseillé de choisir la crèche la plus proche de votre domicile. Dans certains cas, les parents peuvent privilégier une crèche à proximité du travail ou sur le trajet domicile/travail.

Les infrastructures autour de la crèche

Au-delà de l’emplacement de la crèche ou la micro-crèche, vous pouvez également regarder les infrastructures autour : un parc, une bibliothèque, ou, vous, votre baby-sitter ou les grands parents pourrez passer quelques minutes après la crèche.
Une fois ces infrastructures ciblées, vous pourrez demander aux professionnels si des sorties sont ponctuellement organisées.
En cas de sortie, la directrice de crèche peut solliciter quelques familles pour accompagner l’équipe.

7. Les activités proposées par la crèche

Dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE = crèche collective, micro-crèche, crèche d’entreprise, structure multi-accueil, halte-garderie, jardin d’enfant) de nombreuses activités peuvent être proposées.
Ces dernières sont destinées à favoriser le développement de l’enfant et à rythmer leur journée.
On observe généralement des temps permettant à l’enfant de se repérer dans sa journée notamment les siestes et les repas. Ces activités quotidiennes visent à instaurer des habitudes, on les appelle les routines.

Les activités ludiques doivent répondre à un projet éducatif, pédagogique mais également social : apprendre à partager des jeux, à vivre avec d’autres enfants…
Durant votre première visite, interrogez la directrice sur les activités régulièrement organisées. C’est important de connaitre les activités de votre enfant quand vous n’êtes plus avec lui.

8. Les différents réseaux auxquels adhère l’établissement

La plupart du temps, les meilleurs établissements ont intégré plusieurs réseaux. En effet, une structure n’appartenant qu’à un seul réseau signifierait que tous les autres refusent de la présenter aux familles.

9. Les avis

Les avis ne sont pas forcément le meilleur indicateur mais ils peuvent vous aider à vous rassurer.
En effet, un voisin, un ami ou même une maman croisée dans un parc pour enfants peut vous préconiser une crèche. Attention toutefois, car même si l’avis du parent est positif, il ne le sera peut-être pas pour vous.
N’attachez pas une grande importance au avis sur internet. Ils ne sont généralement pas fiables.
Vous pouvez visiter le site internet de la crèche. Dans la très grande majorité, les structures, crèche comme micro-crèche, possèdent un site web. Ce dernier présentera le projet pédagogique, éducatif et social de la structure mais également les valeurs pédagogiques et culturelles dont elle s’inspire.
La meilleure chose à faire reste de prendre contact avec un réseau.

Crèche Adorée vous préconisera une ou plusieurs structures en fonction de votre situation géographique et personnelle.

10. La composition des repas

En fin de journée, les professionnels effectueront une restitution et évoqueront notamment les repas. Il est, en effet, important de surveiller que les repas se déroulent bien. Une bonne alimentation est étroitement liée à un bon développement.
La majorité des établissements proposent des produits bio ou de saison pour les repas. Une nutritionniste intervient afin d’adapter les repas. Ils sont affichés à l’entrée de l’établissement chaque semaine.
Si l’enfant doit suivre un régime alimentaire spécifique, vous devez en informer le personnel de crèche. La grande majorité des crèches proposent d’adapter les repas par enfant (allergies, religion…).

L’intégralité des parents s’intéresse à l’alimentation de leurs enfants. Durant votre première visite, n’hésitez pas à questionner, le directeur ou la directrice de crèche, sur le fonctionnement des repas et leur provenance.

Concernant les bébés, si vous allaitez, vous pouvez, selon un protocole strict, apporter votre lait. Dans le cas inverse, la majorité des structures proposent un lait infantile. Si ce dernier ne convient pas, à vous ou votre nouveau-né, vous pouvez apporter le lait de votre choix.

11. La période d’adaptation

Lors de la période d’adaptation, les parents sont conviés durant quelques heures. Cela permet à votre enfant de faire une transition et de rassurer votre enfant.
Lors de votre première visite, questionnez le professionnel sur la période d’adaptation.
Les adaptations pour un bébé se font généralement en 4 ou 5 jours. Pour les enfants de plus d’un an, la période d’adaptation est généralement plus longue.

Sachez que durant les premiers jours d’accueil, la totalité des crèches proposent une période d’adaptation. Même si à ce stade, vous avez déjà choisi votre crèche, cette période vous permettra de valider l’environnement.
Si vous vous sentez dans une atmosphère chaleureuse, joyeuse ou sereine, cela signifie que l’équipe travaille bien et que les enfants sont dans d’excellentes conditions pour s’éveiller et s’épanouir.

Comment choisir ma crèche ? Conclusion

La crèche est un espace de sociabilisation et de jeux. En effet, à cet âge, l’apprentissage se fait par le jeu. Il est important d’avoir confiance en l’équipe. Les jeunes enfants sont des « éponges à sentiment ». Un adulte stressé stressera donc l’enfant.
Bien choisir sa crèche est important puisque cela participera à l’enfance et à l’éducation de votre enfant.
Afin de bien choisir votre crèche, vous pouvez vous faire accompagner gratuitement par un expert. Crèche Adorée a été créé dans l’intérêt des parents et des enfants.

Pin It on Pinterest

Share This